Il y a déjà plus de vingt ans que l’artiste belge Monique Martin (1928-2000) nous a quittés. Elle était mieux connue sous le pseudonyme de Gabrielle Vincent, les prénoms de ses grands-parents, sous lequel elle a publié toute son œuvre pour la jeunesse. Dont les emblématiques Ernest & Célestine, un gros ours et une petite souris si finement dessinés, tellement expressifs. Des héros tendres, généreux, pleinement humains dans leurs sentiments et leurs émotions, qui devraient être inscrits au patrimoine mondial de l’humanité.

A défaut, la Fondation Monique Martin revient à l’Espace Wallonie de Bruxelles, à deux pas de la Grand Place, avec une grande exposition sur deux niveaux intitulée “Ernest & Célestine et nous”. Des balades contées sont aussi au programme.

Monique Martin achetait aux “Petits Riens” et recyclait ses meubles et ses objets, bien avant que ce ne soit comme maintenant dans l’air du temps. Ses deux héros vivaient son quotidien à elle, joies, peines, projets, activités, rendant ainsi leurs albums tellement sincères et profondément intemporels.

L’exposition “Ernest & Célestine et nous” est conçue de manière thématique, selon les Objectifs de Développement Durables fixés par l’ONU pour une mise en œuvre à l’horizon 2030: partage, entraide, tolérance, dé-consommation, recyclage, préservation de la planète. Les illustrations aux cimaises correspondant à ces thèmes, affichés, sont extraites des différents albums. Une option de société plutôt que littéraire. C’est un choix qui ne me convainc pas trop mais qui n’ôte rien au plaisir inouï de voir et revoir sans en avoir jamais assez cette œuvre aussi discrète que magistrale.

Un accrochage à hauteur moyenne permet aux enfants comme aux adultes d’admirer le talent de l’artiste. Le rez-de-chaussée est réservé à “Ernest et Célestine”, l’étage se partage entre albums pour enfants et livres illustrés. C’est un régal, un bonheur même, de se promener ainsi dans les illustrations de nombreux albums toujours aussi enchanteurs. “La cabane”, “La chambre de Joséphine”, “Le sapin de Noël”, “Le patchwork”, “La tante d’Amérique” et “Au jour le jour” pour les “Ernest et Célestine”,  “A la mer”, “Dans la forêt” et “Le grand arbre” pour la série “Papouli et Federico”, “Un jour un chien”, “J’ai une lettre pour vous”, “Au bonheur des chats” et “Au bonheur des ours” et quelques inédits.

Des copies de très grande qualité, mais copies quand même

Il faut toutefois savoir – et les meilleurs spécialistes du travail de Monique Martin se font avoir – que l’expo présente en majorité des reproductions et non des originaux. “Tout ce qui est de Gabrielle Vincent sont des fac-similés”, plaide Emeline Attout, de la Fondation Monique Martin. “A la fois pour préserver les dessins de la lumière et parce que le corps de l’expo sera amené à voyager dans les autres espaces Wallonie de Belgique ainsi qu’à l’international.” Des copies de très très grande qualité, reconnaissons-le, même si le savoir pince un peu le cœur. “Par contre”, poursuit la commissaire, “les peintures et les dessins de Monique Martin des albums “Au désert” et “Le petit ange à Bruxelles” et d’autres fusains sont, eux, des originaux.”

Lucie Cauwe

L’exposition “Ernest & Célestine et nous” se tient jusqu’au 24 septembre 2022 à l’Espace Wallonie de Bruxelles, rue du Marché aux Herbes, 25-27, 1000 Bruxelles, du mardi au samedi de 11 heures à 13h30 et de 14 à 18 heures, les jours fériés de 13 à 18 heures (hors dimanche et lundi). Entrée libre.
Des balades contées sont prévues les 15 juin et 24 septembre.

Rappel: tous les livres de Monique Martin ou Gabrielle Vincent sont publiés chez Casterman.

Découvrez toute l’actualité « livres » sur le blog LUcie&co

http://lu-cieandco.blogspot.be/