Le haut lieu des événements bruxellois a fêté ce samedi la réouverture (pré)-estivale de sa légendaire terrasse par un défilé de mode haut en couleurs. Au diable, la grisaille.

Le maître des lieux, sourire aux lèvres et collier de barbe au poil, accueille les invités dans les salons de l’hôtel, avec la garantie d’une soirée hors du commun. « Avec le retour des beaux jours, les barbecues qui s’annoncent, nous rouvrons les événements du samedi en même temps que la terrasse. Et pour cela, le promoteur Daniel Szczekacz, Monsieur « Just a night », a fait appel aux meilleurs de leur spécialité », glisse Jean-Marie Gambardella, le patron du Barsey. Lequel annonce déjà, à partir de l’automne prochain, le lancement du nouveau concept des « Suites présidentielles », dont nous reparlerons.

Et tout d’abord, pour l’organisation du défilé de mode, nous appelons Sébastien Pensis. Photographe réputé mais aussi, en l’occurrence, fer de lance de In vogue, association spécialisée dans la découverte des nouveaux talents. Pour l’enthousiaste débusqueur/créateur, la soirée au Barsey fait figure de retour au bercail, après deux ans d’activités et 13 défilés mis en musique. « C’est ici que nous nous sommes lancés, note-t-il avec un peu d’émotion, avant d’expliquer : « Notre but n’est pas lucratif. C’est de faire passer celles et ceux que nous découvrons d’amateurs à professionnels ». Pari réussi : la star internationale Charlotte Bailey fait partie des vedettes débusquées par In Vogue.

On notera que les mannequins ne sont pas les seules à bénéficier de l’appui de l’équipe d’In Vogue. Les créateurs (souvent aussi créatrices) sont pris en charge par un autre scruteur et accélérateur de talent, le très inventif Ruben César.

Le Wax à l’honneur

Et aujourd’hui, c’est au tour de la très prometteuse Juliette Hubert, venue d’Overijse, de Magalie Hadji, la gagnante du dernier Best model Belgium, et de Shelley Galindo, actuelle Miss Brabant wallon, de défiler et de mettre en valeur les créations de la jeune créatrice Nelly Samen, elle aussi, une valeur qui monte. La presse voit en elle la nouvelle tendance de la mode occidentale : coupe branchée et intemporelle, et surtout le wax, tissu coloré labellisé RDC, qui en jette…

Le public de la soirée a manifestement apprécié : « ça claque », entend-on dans l’assistance. Il faut dire que d’autres stars étaient au rendez-vous. Le maquillage ? C’est Sacha Buyse en personne – oui, celui qui officiait pour Secret story – qui avait été mobilisé. Et rayon coiffure, c’est l’équipe de la place Stéphanie de Dessange-Paris qui était de la partie. La réussite n’a pas de secret… Et de rêver que leur prestation attire l’attention de Cindy Beaujean, l’influente Directrice de l’agence BCY pour leur permettre de franchir le pas vers une carrière professionnelle, comme ce fut le cas pour celles qui les ont précédées.

De la parfumerie à la distillerie

Attendez, ce n’est pas tout. On n’imagine pas la réussite d’une soirée de ce niveau sans quelque breuvage d’exception.

C’est ici qu’entre en scène un fin connaisseur, Sergio Diovisalvi. Sa dernière idée : demander à un artisan verrier bourguignon – spécialisé depuis plus d’un siècle dans la conception et la réalisation de flacons pour les grands noms de la parfumerie – de réaliser un objet hors du commun… plaqué or, destiné à contenir une vodka haut de gamme et parfaitement artisanale, conçue en Bourgogne. Par les soins d’une distillerie fondée il y a 200 ans, et vieillie en fût de chêne. Oui, oui.

« Pour un tel produit, un seul nom pouvait convenir : XAU », sourit son inventeur. Vous n’avez pas saisi ? C’est que, à l’instar de l’auteur de ces lignes, vous ne fréquentez pas suffisamment les salles de marché. Il s’agit du code désignant l’or en bourse…

J.G.

Le Barsey – Avenue Louise, 381-383 –  1050 Bruxelles

Hotel-Barsey-by-Warwick.brussels-hotels.net

Tous les samedis à partir de 19 h 30